event_img

Conférence - Débat

Conférence : Observer les tempêtes pour améliorer les prévisions météo

Gwendal Rivière (LMD-IPSL, ENS | PSL) et Marie Mazoyer (CNRM, Météo-France). 

Gwendal Rivière du LMD donnera avec Marie Mazoyer (CNRM, Météo France) une conférence « grand public » sur les tempêtes, à l’Espace Pierre-Gilles de Gennes, lundi prochain (13 décembre) de 18h30 à 20h. Cette conférence se déroulera en présentiel dans l’amphi de l’Institut Pierre-Gilles de Gennes, 6 rue Calvin, Paris 5e.

        6 rue Calvin, Paris 5e.

Date début 12/13/2021
Date fin 2021-12-13
Organisateur Institut Pierre Gilles de Gennes

Description

Avec Gwendal Rivière (Laboratoire de Météorologie Dynamique LMD-IPSL, ENS | PSL) et Marie Mazoyer (Centre National Recherches Météorologiques, Météo-France).

Prévoir des événements météorologiques extrêmes (tempêtes, pluies intenses, vagues de chaleur/froid) est un défi majeur pour les chercheurs en météorologie. C’est d’autant plus vrai dans le contexte du changement climatique où certains de ces extrêmes sont amenés à changer en fréquence et en intensité, générant des impacts qui risquent de s’aggraver.

Le temps qu’il fait à nos latitudes est étroitement lié aux variations d’un intense courant d’air à 10 km d’altitude appelé jet stream ou courant-jet. Ce courant-jet est fortement déstabilisé par les tempêtes dont les processus nuageux se déroulent à l’échelle millimétrique. Comment représenter alors la complexité de la circulation atmosphérique qui s’étale sur des échelles spatiales allant du millimètre aux milliers de kilomètres ?

La conférence s’attachera à montrer comment les informations rapportées par des avions de recherche volant au cœur des tempêtes (un défi expérimental majeur en soi !) peuvent améliorer notre connaissance des processus atmosphériques, et ainsi perfectionner les modèles de prévision numérique du temps.

Informations supplémentaires

Retrouvez toutes les informations nécessaires et le formulaire d’inscription sur la page dédiée du site de l’Institut Pierre Gilles de Gennes.