Retrouvez toutes les offres d'emploi en cours.

Marque IPSL
Ingénieur d’études en ingénierie logicielle – Développement Web
Marque IPSL
Ingénieur développeur/intégrateur d’applications web pour la valorisation de données d’observation pour l’étude du climat urbain (H/F)
Marque IPSL
Médiateur/Médiatrice scientifique de l’Office for Climate Education
Marque IPSL
Postdoc/Research engineer in water isotope modelling in the ORCHIDEE land surface and vegetation model
Marque IPSL
Postdoctoral fellow offer on the inter-basin linkages at decadal time scales

Ingénieur développeur/intégrateur d’applications web pour la valorisation de données d’observation pour l’étude du climat urbain (H/F)


Mission :

Le changement climatique et la pollution de l’air sont des défis d’ampleur pour lesquels les métropoles doivent trouver des solutions d’adaptation pour protéger les populations qui vivent en milieu urbain. La région parisienne est l’une des plus grandes zones urbaines d’Europe. A partir de l’été 2022, et au-moins jusqu’aux Jeux Olympiques de 2024, la région parisienne accueillera des centaines de nouveaux instruments de mesures pour suivre de manière précise les variables importantes du climat et de la qualité de l’air. Il s’agit d’un des plus gros dispositifs de mesures jamais déployé dans une ville. Pour donner accès à toutes les données produites, notre objectif est de construire un portail de bases de données intégré, ouvert, innovant et multi-fonctions pour des applications multi-disciplinaires (sciences du climat, météorologie, santé, aménagement du territoire), regroupées sous le projet appelé PANAME (https://paname.aeris-data.fr). Les travaux seront menés au sein du centre de données ESPRI de l’IPSL, dans le cadre de ses activités en lien avec le pôle national de données atmosphères AERIS.

En interaction avec les utilisateurs, la personne recrutée effectuera  les développements pour la mise en place du portail de données du projet PANAME ainsi que des fonctionnalités associées suivantes :

  • Un portail de type « catalogue de données » permettant de découvrir les données du projet.
  • Une carte permettant de localiser les sites de mesures et les données, pour les différents types de données.
  • Un outil permettant de connaitre la disponibilité temporelle des données
  • Un outil permettant de faire des extractions de données selon différents critères
  • Des outils de visualisations des données
  • Des métadonnées fournissant une description de l’environnement des sites de mesures

Les outils développés devront être interopérables avec d’autres sites de distribution ou catalogues existants (par ex. ICOS carbon portal, ACTRIS Data Center), systèmes de téléchargement (ftp ou panier…) et compatible avec les technologies utilisées dans l’équipe.  Notamment, l’ingénieur aura en charge l’intégration d’un système d’information pour le référencement, la visualisation et la distribution de données géospatialisées. Précisément, il s’agit de prendre en charge l’installation, la configuration et le développement de plusieurs briques logicielles  pour la gestion d’infrastructure de données cartographiques, appliquées à des données d’observations de la Terre  dont celles du projet PANAME. Les développements effectués s’effectueront dans un cadre de travail collaboratif suivant les techniques DevOps (Kubernetes, conteneurisation, pipelines CI/CD) pour industrialiser le déploiement des applications.

Technologies utilisées dans l’équipe :

  • Langages : Javascript, Python
  • Frameworks : VueJS, Django
  • Base de données : PostgreSQL
  • Environnement : Git/Gitlab, Intégration continue, Linux, Docker, Kubernetes
  • Logiciels spécifiques : Geoserver, Geonetwork, normes WCS, WMS, WFS…

Situation de l’emploi et conditions :

Rejoignez un institut, l’Institut Pierre-Simon Laplace (IPSL), tourné vers la qualité de vie au travail et vivez votre mission au service d’une recherche engagée dans les sciences du climat pour un futur durable.

L’IPSL fédère 9 laboratoires en Ile de France dont les thématiques de recherche concernent le climat, l’environnement régional ou global. L’IPSL est notamment un des centres majeurs de modélisation du climat dans le monde contribuant aux travaux du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat). L’IPSL joue également un rôle essentiel au niveau national concernant l’acquisition et l’analyse d’observations de nature variée pour comprendre l’évolution du climat. Au travers de nombreuses collaborations en France ou à l’international, une diversité des technologies, l’envergure et la variété des projets traités, l’IPSL occupe ainsi une place majeure dans la recherche sur le climat.

Au sein de IPSL, le centre de données ESPRI (lauréat du cristal collectif CNRS en 2021) a la mission essentielle de mettre à disposition et de distribuer les données scientifiques tout en offrant un environnement d’analyse performant et adapté pour la communauté de recherche IPSL ainsi que pour la communauté nationale, étant notamment un des centres de données et service de la structure nationale AERIS (http://www.aeris-data.fr).

L’ingénieur rejoindra l’équipe ESPRI-OBS, composée d’une vingtaine d’ingénieurs, dont le rôle est d’assurer la mise à disposition et la distribution de données d’observation de différentes natures pour une large communauté de chercheurs nationaux et internationaux. Il/elle évoluera au sein d’une équipe dotée d’un périmètre technologique à la pointe et en charge d’applications critiques pour la gestion et le traitement de données d’observations. Le travail s’effectuera sous la responsabilité d’un chef de projet, en interaction avec les équipes scientifiques du projet de développement du portail urbain et en lien également avec les ingénieurs du pôle national AERIS.

Famille professionnelle : Statistiques et Calcul scientifique

Niveau d’études souhaité : Bac+5, niveau Master/école d’ingénieur

Niveau d’expérience : Indifférent

Date limite candidature 31/07/2022
Lieu de travail Palaiseau
Nature du contrat
Rémunération De 2 500 à 2 900€ brut selon expérience
Début du contrat été 2022

Ingénieur d’études en ingénierie logicielle – Développement Web


Missions :

Au sein du service informatique ESPRI-Infra de l’Institut Pierre-Simon Laplace (IPSL), le poste proposé a pour principaux objectifs le développement de sites web destinés à présenter les projets et structures de l’IPSL, ainsi que le développement d’interfaces web pour la valorisation des données de l’institut. Il s’agira notamment, en lien avec le service communication de l’IPSL, de déployer l’identité visuelle de l’IPSL sur ces différents sites Internet conformément à la nouvelle charte graphique et de contribuer à la définition de leur architecture, ergonomie et interactivité selon une ligne éditoriale préalablement définie.

Le service ESPRI-Infra est au service des laboratoires de la fédération de recherche IPSL et accompagne dans ce cadre un grand nombre de projets scientifiques, notamment pour ce qui relève de la diffusion des données et de la communication via des sites web. Ce soutien concerne aussi bien sur la mise à disposition d’une plateforme d’hébergement Web facilitant le déploiement des sites des projets (CMS WordPress, Drupal…) que le développement d’applications web pour la diffusion et la valorisation des données.

Environnement et contexte de travail :

L’IPSL (Institut Pierre-Simon Laplace) est une Fédération de Recherche du CNRS qui regroupe 8 laboratoires et 2 équipes associées de la région parisienne impliqués dans la recherche sur le changement climatique. Son effectif propre est de l’ordre de 40 ingénieurs et techniciens et l’ensemble du laboratoire regroupe environ 1400 agents. Le service informatique ESPRI-Infra de l’Institut est implanté sur deux sites : Palaiseau (site de l’École Polytechnique) et Paris (Sorbonne Université).

L’ingénieur·e sera placé·e sous la responsabilité hiérarchique du Responsable du service ESPRI-Infra de l’Institut Pierre-Simon Laplace.

Il/elle sera amené·e à collaborer avec les différentes équipes de l’IPSL ainsi qu’avec les chercheurs et ingénieurs des laboratoires de recherche de l’IPSL.

Le poste est situé dans les locaux de l’IPSL sur le site Pierre et Marie Curie à Paris (Sorbonne Université). Le poste peut également être localisé à Palaiseau sur le site de l’École Polytechnique. Des déplacements sur les autres sites de l’IPSL sont également à prévoir.

Date limite candidature 31/08/2022
Lieu de travail Paris et Palaiseau
Nature du contrat
Rémunération Selon les grilles de salaire du CNRS
Début du contrat le plus tôt possible

Postdoctoral fellow offer on the inter-basin linkages at decadal time scales


Un post-doctorat d’une année est disponible au LOCEAN-IPSL (Paris) dans l’équipe « variabilité climatique » pour travailler sur les liens entre la variabilité décennale des océans Atlantique et Pacifique.

A one-year postdoctoral position is available at LOCEAN/IPSL (Paris, France) in the climate variability group to work on the linkages between the decadal variability of the Atlantic and Pacific Oceans.

Date limite candidature 18/07/2022
Lieu de travail LOCEAN, Paris 5e
Nature du contrat
Rémunération Selon expérience
Début du contrat 01/09/2022

Postdoc/Research engineer in water isotope modelling in the ORCHIDEE land surface and vegetation model


The successful candidate will join a team of scientists and programmers working on the perennial implementation of water stable isotope transport and cycling in the IPSL Earth Climate System Model (ESM). The main task will consist in implementing the transfer of water isotopes in the physically-based 11-layer soil hydrology scheme (describing vertical water diffusion), the enrichment of water isotopes in the leaf and the overall coupling between the different water pools described in ORCHIDEE.

In a second time, the candidate is expected to perform the coupling between ORCHIDEE and the LMDZ atmosphere model to create an essential block of the fully coupled, isotope-enabled, IPSL earth system model.

This work will at both stages be validated against modern water isotope measurements in vegetation, soils and the atmosphere.

Although the core of the initial work is the implementation of water isotopes in ORCHIDEE, scientific applications of the isotope-enabled ORCHIDEE and ORCHIDEE-LMDZ models are expected, pending appropriate progress, resulting in authorship or co-authorship of several scientific papers, notably a reference paper on water isotopes in ORCHIDEE and its validation. Further scientific applications may include hydrological and/or paleo-climate studies.

The candidate will primarily be based at LSCE and will benefit from the expertise of the lab on the ORCHIDEE model and in the coupling between the different components of the IPSL ESM. Frequent visits to LMD will be necessary to ensure appropriate progress. Close interactions with scientists from different IPSL thematic structures will also be pivotal.

 

The position is primarily based at the Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement (LSCE) on the Plateau de Saclay. Frequent visits to the Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD) in Jussieu are expected.

See here for further information.

Send your CV and motivation letter to and

Date limite candidature 22/07/2022
Lieu de travail Plateau de Saclay (91)
Nature du contrat
Rémunération ?
Début du contrat ?

Médiateur/Médiatrice scientifique de l’Office for Climate Education


Créé en mars 2018, l’Office for Climate Education (OCE) est une fondation abritée par la Fondation La main à la pâte et placée sous l’égide de l’UNESCO. L’OCE est, depuis 2021, un membre observateur du GIEC.

Sa mission consiste à promouvoir et développer l’éducation au changement climatique, en France et dans le monde. L’OCE mène des projets éducatifs en France, en Europe et en Amérique latine, et envisage de mettre en œuvre prochainement des projets en Afrique et en Asie du Sud-Est.

Son action s’appuie sur un large réseau d’acteurs nationaux et internationaux (environ 70 institutions scientifiques ou éducatives et ONG) dans le but de soutenir les enseignants du primaire et du secondaire avec des ressources pédagogiques de qualité et une offre de formation et d’accompagnement.

L’équipe opérationnelle de l’OCE est actuellement composée de 11 personnes (8 permanents et 3 stagiaires). Elle est basée à Paris (France), dans les locaux de Sorbonne Université (campus de Jussieu), à proximité de l’Institut Pierre-Simon Laplace (IPSL).

Date limite candidature 04/10/2022
Lieu de travail Campus Pierre-et-Marie-Curie, Sorbonne Université, Paris
Nature du contrat
Rémunération 3200 euros brut, hors primes
Début du contrat 01/06/2022