Concours externe


Ingénieur de recherche (concours CNRS)

Durée Poste ouvert au concours
Laboratoire hôte Institut Pierre-Simon Laplace
Grade/Niveau Ingénieur de recherche
Début du contrat 01/12/2022
Rémunération Selon grille CNRS
Date limite candidature 06/07/2022

Contexte

L’Institut Pierre-Simon Laplace est une fédération de recherche qui regroupe les expertises de 8 laboratoires et 2 équipes associées dont les spécialités concernent un ou plusieurs aspects spécifiques du climat et des sciences de l’environnement et de l’exploration du système solaire.

Description

Mission
L’ingénieur de recherche sera chargé d’élaborer et de mettre en œuvre de nouvelles approches pour les codes composant le modèle de climat de l’Institut Pierre-Simon Laplace (IPSL), afin de tirer le meilleur parti des nouvelles infrastructures de calcul pour la recherche sur le climat.

  • Activités
    Concevoir, explorer et mettre en œuvre de nouvelles approches ou technologies, en lien avec les différentes équipes travaillant sur le modèle de climat de l’IPSL, pour améliorer les temps de restitution des simulations sur les supercalculateurs (utilisation des accélérateurs GPU (Graphics Processing Unit), exploitation mixte CPU(Central Processing Unit )/GPU, émulation de certaines parties du code, évolutions algorithmiques pour une meilleure gestion de la mémoire, simple précision…) ;
  • Accompagner, conseiller et développer la formation interne pour la communauté des développeurs du modèle de climat de l’IPSL et de ses composantes (> 50 personnes) aux nouvelles pratiques et technologies permettant de tirer le meilleur parti des prochaines générations de supercalculateurs ;
  • Contribuer à l’élaboration d’une stratégie communautaire d’adaptation des codes du modèle de climat de l’IPSL pour les prochaines générations de supercalculateurs, en distinguant les évolutions reposant sur l’optimisation de codes existants des évolutions de moyen à long terme nécessitant de nouvelles approches ;
  • Intégrer un réseau national et international d’équipes travaillant sur le sujet, contribuer à la coordination transverse des travaux au sein de l’infrastructure de recherche nationale CLIMERI-France et des structures et initiatives européennes (Infrastructure for the European network for Earth System modelling, centre d’excellence ESIWACE, programme DestinE) ;
  • Effectuer un travail de veille sur les évolutions en cours en calcul intensif en lien avec la modélisation du climat.

L’ingénieur recruté sera affecté au Centre de modélisation du climat (CMC) de l’IPSL et sera rattaché à son responsable. IPSL CMC rassemble une cinquantaine de personnes dans la Fédération IPSL et ses laboratoires. L’ingénieur interagira avec le groupe « plateforme » qui développe, valide et met en œuvre les versions successives du modèle du Centre de modélisation du climat de l’IPSL, l’équipe CalculS du Laboratoire des Sciences du Climat et Environnement (LSCE), et les équipes développant les composantes du modèle de climat.

Le poste est basé sur le campus Pierre-et-Marie-Curie de Sorbonne Université (Paris 5e) mais pourra éventuellement être hébergé dans un autre lieu d’exercice d’IPSL CMC.

Après 6 mois d’ancienneté sur le poste, une partie des activités sont télétravaillables et seront à définir avec le responsable de service/de structures, sous réserve de respecter la réglementation en vigueur au CNRS. Des déplacements en Ile-de-France sont à prévoir.

Compétences requises

  • Niveau expert en programmation parallèle basée sur les standards MPI et OpenMP et des outils de développement associés (debugger, profiler)
  • Niveau expert en programmation orientée calcul scientifique : Fortran 90-2003, Python, C++
  • Bonne connaissance des architectures machine (processeurs : CPU, GPU, gestion de la mémoire, aspects réseaux)
  • Maîtrise de la programmation GPU (OpenAcc, OpenMP 5, CUDA…)
  • Maîtrise des environnements UNIX sur supercalculateur (shell script, outils de soumission et gestionnaires de ressources batch)
  • Maîtrise des outils de gestion des codes sources (ex : svn, git…) et des outils de travail collaboratif (forge, trac, wiki, github…) pour le développement et le maintien des codes
  • Maîtriser la méthodologie de conduite de projet
  • Très bonne capacité à travailler en équipe
  • Savoir faire preuve de pédagogie
  • Niveau d’anglais C2 (Cadre européen commun de référence pour les langues)
  • Capacité à suivre les conventions et normes établies, à les faire évoluer si nécessaire, rigueur dans le développement et dans le contrôle qualité
  • Intérêt pour les sciences du climat

Autres compétences souhaitées

  • Expérience en modélisation du climat
  • Expérience des méthodologies d’intégration continue (ex : Jenkins, Git Ci) et de contrôle qualité
  • Connaissances en algorithmique

Formations internes possibles au CNRS.

Pour postuler

https://www.cnrs.fr/fr/concours-it (n°49, 2e offre)