event_img

Formation - Initiation

École thématique "Autour du 2°C" - Édition 2021

 

Il reste des places pour l’école thématique « Autour de 2°C », qui aura lieu du 19 au 24 septembre 2021 à Autrans, en Isère, sur le thème « Le nexus Eau – Sols – Énergie – Alimentation ».

        Autrans, Isère

Date début 2021-09-19
Date fin 2021-09-24
Organisateur Université Grenoble-Alpes

Description

En juin 2017 et juin 2019, se sont tenues les deux premières éditions de cette école d’été « Autour du 2°C ». Ces deux éditions ont à chaque fois réuni une large communauté scientifique et accueilli environ 60 participants, doctorants, post-doctorants, chercheurs ou enseignants-chercheurs et représentants des collectivités territoriales. Cette école permet ainsi à plusieurs communautés disciplinaires en sciences humaines et sociales (anthropologues, sociologues, géographes, linguistes, économistes, juristes) et en géosciences et sciences de l’environnement (climatologues, écologues, agronomes, hydrologues, océanographes) de se rencontrer d’échanger et d’amorcer des projets de collaboration.

Le thème retenu pour cette troisième édition de l’école d’été « Autour du 2°C » porte sur le nexus « Eau – Sols – Énergie – Alimentation » qui se trouve au cœur des politiques à mener et des stratégies à mettre en œuvre, aussi bien pour atténuer le réchauffement climatique, que pour en limiter les impacts ou définir des trajectoires d’adaptation.

L’atteinte de l’objectif de neutralité carbone des activités humaines durant la seconde moitié du XXIe siècle énoncée dans l’Accord de Paris nécessite non seulement de réduire nos émissions de GES mais aussi d’avoir recours à des technologies d’émissions négatives (c’est-à-dire permettant la séquestration du carbone), et donc à un déploiement de la biomasse-énergie et des énergies renouvelables qui mobiliseront le sol et le sous-sol, ce qui ne sera pas sans induire une accentuation des concurrences pour l’usage des sols, de potentiels changements d’affectation des sols dans plusieurs parties du monde et des rétroactions sur la dynamique régionale du climat. Ces nouvelles tensions sur les terres peuvent se heurter ou entrer en synergie avec les enjeux des transitions alimentaires et « agroécologiques » en cours ou ceux de la séquestration de carbone dans les milieux forestiers et naturels. Le même enjeu de conflits d’usage se retrouve dans le domaine de la ressource en eau dont la mobilisation pour la production d’électricité décarbonée peut entrer en compétition directe avec son usage agricole ou en compétition indirecte avec les besoins en eau potable, via notamment les perturbations du cycle de l’eau et du remplissage des nappes souterraines, premier réservoir d’eau potable à l’échelle de la planète. Ces concurrences et conflits ne pourront qu’être amplifiés par les impacts du changement climatique.

Ces thèmes entrent en résonance avec le récent rapport spécial du GIEC sur l’usage des Terres (2019). Ce rapport constituera d’ailleurs un élément de cadrage complet sur lequel s’appuyer pour les réflexions qui seront développées pendant cette semaine.

Informations supplémentaires

Retrouvez toutes les informations nécessaires sur les modalités de travail et les inscriptions ici

Télécharger le programme