Accueil > Actualités > A découvrir > Carnet de campagne : SWINGS, South West Indian Geotraces Section

Carnet de campagne SWINGS, deux mois en mer pour explorer la contribution de l'ocean Austral à la régulation du climat (11 janvier - 9 mars 2021)


Cap sur le secteur indien de l'océan austral avec nos collègues de l'IPSL (LOCEAN, LMD, LSCE) qui vont nous faire vivre au jour le jour pendant deux mois (jusqu'au 9 mars), cette campagne océanographique d'étude de la séquestration du CO2 atmosphérique dans l’océan, en particulier la manière dont des éléments chimiques essentiels à ce stockage sont apportés, transportés et transformés par les océans.



L'équipe IPSL impliquée :


• A bord

- Cycle C et CO2 (équipe OISO): Guillaume Barut (stagiaire M2), Jonathan Fin, Coraline Lesseure, Claire Lo Monaco, Claude Mignon (LOCEAN-IPSL)

- Cycle silicium : Damien Cardinal (LOCEAN-IPSL)

- Dynamique océanique, données satellites, modèle : Corentin Clerc, Sara Sergi et Frédéric Vivier (LOCEAN-IPSL sauf C. Clerc, doctorant LMD et LOCEAN)

- Ecologie pélagique (programme THEMISTO) : Cédric Cotté et Lloyd Izard (LOCEAN-IPSL) 


• A terre :

- Dynamique océanique et données satellites: Julie Deshayes et Francesco d'Ovidio (LOCEAN-IPSL)

- Isotopes carbone et oxygène : Gilles Reverdin (LOCEAN-IPSL)

- Prélèvements : Mathieu Roy-Barman (LSCE-IPSL)


Carte de la campagne SWINGS


Pour en savoir plus :

- sur le site IPSL : https://www.ipsl.fr/Actualites/Actualites-scientifiques/Deux-mois-en-mer-pour-explorer-la-contribution-de-l-ocean-Austral-a-la-regulation-du-climat

- suivez ce carnet de campagne sur Facebook et Instagram (avec #SWINGS) et toute la campagne SWINGS sur Twitter (avec @swings_gs02)

- Journal de bord campagne SWINGS: https://swings.geotraces.org/category/journal/



Dimanche 17 janvier

Samedi 16 janvier

Mercredi 13 janvier

Mardi 12 janvier

Lundi 11 janvier



 

Dimanche 17 janvier

Après le beau succès de la station test pratiquée au sud-est de Madagascar vendredi après-midi, nous nous trouvons maintenant encore plus à l’ouest, dans le courant des aiguilles (28.38°S – 39.60°E) depuis 9 heures ce matin (heure locale, TU+3), pour la première station de prélèvements standards. L’équipe OISO (composée de Claire Lo Monaco, Coraline Leseurre, Guillaume Barut, Jonathan Fin, Claude Mignon) est en charge des mesures d’oxygène, de carbone et d’alcalinité totale ainsi que des isotopes du carbone 13 et de l’oxygène 18 (ces deux derniers seront analysés au laboratoire LOCEAN-IPSL à Paris après la mission).


Damien Cardinal est en charge des prélèvements et des mesures de silice biogène pour toute la mission SWINGS. Pour ses recherches, il réalise aussi des prélèvements pour les mesures d’isotopie du silicium (qui seront analysées au LSCE-IPSL). Il pratique pour Stéphanie Jacquet, une collègue du MIO (Marseille), des prélèvements d’isotopie du baryum en collaboration avec Tristan Horner (WHOI, USA).  Pour cette première « vraie » station, l’eau de mer est échantillonnée jusqu’au fond (~5 300m) en 22 paliers. L’eau de chacune des profondeurs sélectionnées en amont se retrouve emprisonnée dans les différentes bouteilles Niskin de 12 litres chacune. Il ne reste plus qu’à prélever, c’est parti !


Exemple de capteur CTD démonté

Pour effectuer nos prélèvements d'eau de mer, nous utilisons des capteurs CTD (conductivity temperature depth), ou bathysonde. Ils sont utilisés pour mesurer la conductivité (qui donne ensuite la salinité), la température et la pression, comme leur nom l'indique. Chaque capteur est installé sur une rosette, dit préleveur d'eau multi-instrumenté, qui permet d'acquérir des données physiques et chimiques tout au long de la colonne d'eau en prélevant des échantillons d'eau grâce à des bouteilles Niskin à différentes profondeurs depuis le fond océanique jusqu'à la surface.








L’équipage Malgache s’occupant de la mise à l’eau de la rosette CTD, sous l’œil du scientifique de quart, Gérard


Sorbonne Université, CNRS, entre autres... présents au bout du monde et de l’océan. Coraline près de la rosette CTD, composée de 22 bouteilles Niskin


Mise à l’eau de la rosette CTD, c’est parti pour environ 4h sous l’eau avant le prélèvement



Samedi 16 janvier

Trois jours après notre départ de La Réunion, le Marion Dufresne fait toujours cap à l'ouest. Direction Durban pour récupérer le matériel de nos collègues Sud-Africains, il s'agit de rampes de filtration pour faire nos mesures de chlorophylle-a dans l'eau.


Comme une récompense, un superbe coucher de soleil sur l’océan, calme, beau, observé par une toute petite lune qui nous éclaire.




Mercredi 13 janvier

Fin de la mobilisation générale sur le Marion Dufresne d'hier : en tout 22 tonnes de matériel, 48 scientifiques et 15 laboratoires répartis sur les différents niveaux du navire.


Comme prévu, le Marion Dufresne a appareillé ce matin à 7h, cap au sud ouest ! Suivez nous en direct ici ou en cliquant sur l'image



Mardi 12 janvier

Comme prévu nous avons embarqué à bord du Marion Dufresne hier et levons l'ancre mercredi matin à 7h ! Covid 19 oblige, chacun a dû refaire un test PCR ce matin. C'est l'effervescence à bord pour tous : première réunion de travail, installation des laboratoires et déballage des caisses de matériel.


Marion Dufresne, nous voilà !


Première réunion à bord pour les doctorants (au premier plan) et les chefs de mission


Les caisses du labo silice en attente de rangement


Damien Cardinal installe son laboratoire filtration silice



Lundi 11 janvier 2021

Nous (membres de l'équipe OISO, Cédric Cotté et Damien Cardinal) sommes partis pour l'ile de La Réunion le 9 janvier. Nous devons nous installer aujourd'hui à bord du Marion Dufresne pour un départ prévu mercredi 13 janvier. Nous vous donnerons des nouvelles très vite !


Le Marion Dufresne II naviguant dans l’océan Austral.

Le Marion Dufresne est un navire hauturier polyvalent qui compte parmi les plus grands navires de la flotte mondiale (120 m de long) et couvre tous les domaines de l'océanographie, sauf l'halieutique. Il assure deux fonctions principales : la recherche océanographique sur tous les océans non glacés (sous la responsabilité de l' Ifremer ) et la logistique des îles subantarctiques françaises (Crozet, Kerguelen, Amsterdam/Saint-Paul, sous la responsabilité des Terres Australes et Antarctiques Françaises - TAAF). De nombreuses campagnes auxquelles l'IPSL participe sont régulièrement faites à bord du Marion Dufresne dont SOCLIM , Hydrosed , Themisto , Clim-Eparses , entre autres.


En savoir plus sur le Marion Dufresne


 

 



Photos : sauf indication contraire, toutes les photos sont © Damien Cardinal (LOCEAN-IPSL)

Propos recueillis par ICoM - Service de communication IPSL - Janvier 2021