Accueil > Nos recherches > Campagnes de mesure

Campagnes de mesure

APRES3 : campagne d'été 2017/2018

La campagne APRES3 a pour objectif d’enrichir nos connaissances sur la météorologie et sur le bilan de masse de la neige sur la calotte Antarctique, d'évaluer et d'améliorer les modèles atmosphériques et climatiques dans cette région si particulière du monde. L’objectif de cette mission 2017/2018 est d’entretenir et d’améliorer le fonctionnement des instruments, d’en installer de nouveaux et de ramener toutes les mesures qui ont été enregistrées au cours de l’hiver sans pouvoir être entièrement envoyées dans les laboratoires à cause du débit limité des connections internet.

Campagne océanographique PEACETIME

La campagne océanographique PEACETIME (ProcEss studies at the Air-sEa Interface after dust deposition in the MEditerranean sea), qui a appareillé de Toulon/France le 10 mai, reviendra le 11 juin 2017. A bord du navire océanographique « Pourquoi Pas ? », une équipe internationale et pluridisciplinaire de 40 scientifiques a parcouru la Méditerranée centrale et occidentale à la recherche d’un évènement de dépôts atmosphériques de poussières Sahariennes. Leur but est d’étudier les processus à l’interface entre l’atmosphère et l’océan dans cette région du monde où les apports atmosphériques jouent un rôle clé comme source de nutriments pour la biosphère marine. Cette campagne répond aux besoins qu’ont les scientifiques de mieux comprendre comment les dépôts atmosphériques impactent le fonctionnement de l'écosystème pélagique aujourd'hui et dans le futur afin de prédire plus précisément le devenir de la biodiversité en Méditerranée.

WAPITI

Le projet WAPITI vise à étudier la dynamique contrôlant la circulation, c'est à dire les interactions de la circulation avec la glace de mer et l'atmosphère, dans la mer de Weddell où se forme plus de 50 % de l'eau abyssale.

Expédition océanographique SAMBA/SAMOC - MSM60

SAMBA/SAMOC  - MSM60 est une campagne de mesures (début le 4 janvier, fin le 2 février 2017) qui vise à apporter de nouveaux éléments quantitatifs sur les processus qui règlent l’absorption de la chaleur et du CO2 entre les océans Austral et Atlantique, région particulièrement turbulente et inexplorée, ainsi qu'à quantifier le rôle de ces processus sur le changement climatique.

SOCLIM (Southern Ocean and Climate)

La campagne SOCLIM de mesures océanographiques a eu lieu en Octobre 2016 à bord du Marion Dufresne, depuis l'Ile de la Réunion en direction des Iles Kerguelen, en Océan Austral. Le rôle de cet océan sur le climat de la planète est très important de par sa situation géographique et parce qu’une grande partie des 50% des émissions anthropiques de CO2 qui sont absorbées par les océans le seraient par ses eaux froides mais pauvres en phytoplancton. Aujourd’hui, ces mécanismes naturels pourraient être perturbés par les bouleversements climatiques liés aux activités humaines.

NAWDEX (North Atlantic waveguide downstream impact experiment)

La campagne de mesures NAWDEX a pour objectif principal de fournir une meilleure connaissance du cycle de l'eau dans les dépressions atmosphériques et de l'effet engendré par les processus humides et radiatifs sur les grandes structures de l'écoulement atmosphérique, comme les fluctuations du courant-jet d'altitude. NAWDEX sera déployée sur l'Atlantique Nord et les pays qui l'entourent du 19 septembre au 16 octobre 2016.

PARCS-ULM

Une campagne de mesure, menée par le LSCE et le LATMOS et faisant partie du projet national PARCS (Pollution in the ARCtic System), a lieu du 12 au 27 mai 2016 au-delà du cercle arctique, à Hammerfest dans le nord de la Norvège. L'objectif de cette campagne est d'identifier et de caractériser les panaches d'aérosols de pollution et de quantifier leurs impacts régionaux sur la pollution de l'air et le climat en Arctique.

COCCON

La campagne de mesure COCCON aura lieu en région parisienne entre fin avril et mi mai 2015. Elle vise à étudier l’impact des émissions urbaines d’une mégacité sur les concentrations atmosphériques de dioxyde de carbone (CO2) et de méthane (CH4).

AURORA Basin North

La campagne de forage "Aurora Basin North" vise à conduire plusieurs forages dans la calotte de glace antarctique, entre 100 et 400 mètres de profondeur, sur un site à mi-chemin entre la base australienne Casey et la base franco-italienne Concordia, à 600 km de la côte. Il y règne une température annuelle moyenne de -44°C. Le taux élevé d'accumulation laisse espérer qu'il sera possible d'analyser une partie de la variabilité interannuelle des signaux climatiques et biogéochimiques.

Campagne d'intercomparaison internationale ACSM

La première campagne d'intercomparaison internationale de spectromètres de masse de terrain s'est déroulée au SIRTA du 12 novembre au 2 décembre 2013.