Accueil > Actualités > Actualités scientifiques

Actualités scientifiques

Le 8 Août 2019 le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) publie le deuxième rapport spécial de son 6ème exercice. Plusieurs gouvernements du monde entier ont mis au défi le GIEC de faire le premier examen exhaustif de l’ensemble des interactions entre terres émergées et climat.

Une récente étude suggère l’existence d’un océan tardif sur Mars par l’existence d’un cratère à l’origine d’un mega tsunami formé il y a environ 3 milliards d’années. Une approche morphométrique comparative entre des cratères marins sur Terre et sur Mars a été utilisée. Elle révèle pour la première fois l’existence d’un cratère de 120 km de diamètre formé dans un océan peu profond et tardif dans l’hémisphère Nord de Mars. Ce cratère serait à l’origine d’un méga tsunami dont les dépôts avaient été identifiés précédemment.

Après la canicule de la dernière semaine de juin 2019, une deuxième vague de chaleur record a frappé l'Europe occidentale et la Scandinavie à la fin du mois de juillet 2019. Des records de température ont été battus. Cette étude évalue comment le changement climatique d'origine humaine a modifié la probabilité et l'intensité de l'événement de juillet ou d'événements similaires.

Après la vague de chaleur extrême de juin 2019, ayant occasionné un nouveau record absolu de température de 46°C dans le sud de la France, près de 2 degrés au-dessus du précédent record, une nouvelle canicule est en cours en cette semaine du 22 au 29 juillet. Des records historiques de température maximale, dépassant 41°C, pourraient être battus jeudi 25 juillet en région parisienne.

Une étude internationale à laquelle ont participé des chercheurs du Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement (LSCE-IPSL) vient de prouver que le déclin de l’éléphant de forêt a un rapport direct avec la réduction des stocks de carbone dans la biomasse. L’article relatif à cette étude vient de paraître dans Nature Géosciences.

Une équipe de climatologues européens a analyséla vague de chaleur survenue en Europe de l’ouest la semaine dernière à l’aune des modèles d’évolution du climat. Leurs résultats mettent en évidence le lien entre la contribution anthropique au réchauffement climatique et l’augmentation de la fréquence et de l’intensité des canicules.

Huit chercheuses du Laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement ont intégré l'Association des Scientifiques au service de la restauration de Notre-Dame de Paris.

Dernière semaine de juin 2019. Une vague de chaleur d’intensité historique se répand sur la métropole. En milieu de semaine, les températures ont dépassé les 40°C, comme à Clermont-Ferrand ce mercredi 26 juin, un record pour la ville à cette période de l’année. Des valeurs inhabituelles sont observées en altitude dans les Alpes…

Comment faire des prévisions météorologiques de qualité ? Des chercheurs de laboratoires français ont démontré qu’en utilisant des techniques d’intelligence artificielle, en l’occurrence des réseaux de neurones, et des observations du satellite SMOS (ESA, CNES), il est possible de générer des données d’humidité du sol avec des propriétés optimales pour être assimilées et ainsi contribuer à l’amélioration des prévisions météorologiques à courte ou moyenne échéance.

La dernière version de la base internationale de données SOCAT (Surface Ocean CO2 atlas) a été rendue publique le 18 Juin 2019. Cette base, qui rassemble maintenant 27 millions d’observations du dioxyde de carbone dans les eaux de surface de l’océan mondial, est le fruit d’une collaboration internationale initiée en 2007 et à laquelle le LOCEAN participe.