Explorez la chaîne YouTube de l'IPSL !

Les recherches en Antarctique : continent de glace


La glace présente en Antarctique renferme des informations précieuses sur l’évolution de notre climat. De très nombreux projets de recherche s’intéressent alors à ce continent et sa glace. C’est le cas du projet européen DEEPICE (https://deepice.cnrs.fr/), développé pour que des étudiants puissent au travers de leur sujet de thèse préparer des outils, des analyses, qui seront utiles au projet Beyond EPICA – Oldest Ice (projet de forage d’une carotte de glace âgée de 1,5 millions d’années, https://www.beyondepica.eu/en/). Ces deux projets s'appuient également sur des campagnes de mesures réalisées sur le terrain (notamment dans le cadre des projets ICORDA-KATABATIC, NIVO et ADELISE).

La fonte des glaces en motion design


Qui de la banquise ou du glacier va fondre en premier ?

Démonstration en images accélérées...

 

 

Les modèles climatiques : aspects mathématiques, physiques et conceptuels


Conférence donnée le 5 mars 2013 par Hervé Le Treut, professeur à l'Université Pierre et Marie Curie (UPMC, Sorbonne Université depuis 2018) et directeur de l'IPSL de 2008 à 2019, dans le cadre de l'Année « Mathématiques de la planète Terre ».

La modélisation du climat


Une animation pour comprendre la modélisation climatique.

 

 

Le GIEC en vidéos (2013)


Des vidéos ont été réalisées à l'occasion de la sortie du volume 1 du 5e rapport du Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat (GIEC) en 2013.

La Terre, le climat et... Homo Sapiens


L'Insfrastructure Climeri rassemble des chercheurs, des moyens et des ressources pour la compréhension et la modélisation du climat de la planète. Rencontre avec trois chercheurs pour comprendre en quoi consiste leur travail, et pourquoi on peut se fier aux prédictions des modèles pour les décennies à venir, et donc le besoin de les prendre en compte dans les grandes décisions de nos sociétés interdépendantes. En collaboration avec le Ministère de l'Éducation Nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Voyage dans les atmosphères des exoplanètes


« Comment observe-t-on les exoplanètes ? »

« Les défis des exoplanètes chaudes »

« Premiers pas vers les atmosphères d'exoplanètes rocheuses tempérées »

 

Intervenants :

  • Emmanuel Marcq, maître de conférences UVSQ au Laboratoire ATmosphères, Milieux, Observations Spatiales (LATMOS-IPSL) : « Comment observe-t-on les exoplanètes ? »
  • Olivia Venot, chargée de recherche CNRS au Laboratoire Interuniversitaire des Sciences Atmosphériques (LISA-IPSL) : « Les défis des exoplanètes chaudes »
  • Martin Turbet, postdoctorant à l'Observatoire Astronomique de l'Université de Genève : « Premiers pas vers les atmosphères d'exoplanètes rocheuses tempérées »
  • Aymeric Spiga, maître de conférences Sorbonne Université au Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD-IPSL) anime et orchestre la conférence.

L'océan, le climat et nous


Depuis quelques décennies, l'impact des pressions multiples qu'il subit du fait de l’action des humains augmente fortement. La prise de conscience planétaire de ces enjeux environnementaux entraîne un travail collectif pour que citoyens, chercheurs et élus s'approprient les multiples dimensions des défis associés, localement et globalement.

Réfléchir aux rôles respectifs de l'expertise scientifique, de la gouvernance publique, de l’engagement citoyen, c’est trouver une voie pour redéfinir collectivement ce qui à de l’importance pour nous.

Éric Guilyardi est océanographe et climatologue au Laboratoire d'océanographie et du climat - Expérimentations et approches numériques (LOCEAN-IPSL). L'exposé est suivi d'un échange avec le public modéré par Yona Silvy doctorante au LOCEAN-IPSL.

Atmosphère : tout savoir sur... [à vous de choisir] en 10 slides 10 minutes


Cathy Clerbaux, directrice de recherche au LATMOS-IPSL (Laboratoire ATmosphères, Milieux, Observations Spatiales) aborde trois thèmes : Les grands feux 2020 : jusqu'où ont voyagé les fumées ? • Quel impact a eu le Covid-19 sur la qualité de l'air ? • Trou d'ozone : où en est-on ?

Un océan en mouvement vu du ciel


À la différence d'un paysage terrestre, où en général la géographie ne change pas d'une façon appréciable pendant la vie d'un organisme, l'océan est un milieu en agitation constante.

Sa surface, d'un bleu plutôt uniforme à nos yeux, cache en réalité de grands contrastes dynamiques qui structurent sa biodiversité et qu'on peut capturer grâce à l'observation par satellite.

Intervenants :

  • Jacqueline Boutin, directrice de recherche CNRS au Laboratoire d'océanographie et du climat : expérimentations et approches numériques (LOCEAN-IPSL)
  • Cédric Cotté, maître de conférences MNHN au LOCEAN-IPSL
  • Francesco d'Ovidio, chargé de recherche CNRS au LOCEAN-IPSL anime et orchestre la conférence.

La mission IASI surveille l'atmosphère


Les observations IASI permettent de surveiller les pics de pollution au-dessus de l’île de France, les panaches de gaz qui s’échappent de Chine, les grands feux qui font rage en été, les émissions d’ammoniac associées à l’agriculture intensive, la croissance des forêts, ou encore la formation du trou dans la couche d’ozone. IASI a aussi joué un rôle important dans la fourniture de données permettant d’émettre des alertes rapides lors d’éruptions volcaniques, afin d’éviter le survol des zones contaminées en cendre par les avions ou de mettre en place des alertes d’évacuation des populations locales.

Vidéo : Crédit Cathy Clerbaux et Maya George (LATMOS) - Musique : Crédit Kyngbitz

Nos vidéos