CDD


Ingénieur·e en modélisation du climat

Automatisation de la réalisation et de l'analyse de simulations climatiques ORCHIDEE

Durée 12 mois
Laboratoire hôte Institut Pierre-Simon Laplace
Grade/Niveau Catégorie : A / Corps : IGR / BAP : E
Début du contrat Entrée en poste souhaitée : septembre 2024
Rémunération 2681 € à 3 ans d'expérience
Date limite de candidature 31/12/2024

Contexte

Le poste proposé sera intégré au groupe de chercheurs et ingénieurs du centre de modélisation du climat de l’Institut Pierre-Simon Laplace (IPSL) dont l’objectif est d’étudier le climat terrestre sous ces aspects physiques, chimiques et biogéochimiques.

La personne recrutée travaillera au cœur de la communauté de la modélisation du climat et interagira au quotidien avec une dizaine de chercheurs et ingénieurs afin de développer une interface simplifiée d’utilisation du modèle climatique de l’IPSL (appelé IPSL-CM et mondialement reconnu dans le cadre des exercices CMIP et des rapports du GIEC).

Cette interface se destine aux étudiants mais aussi aux collègues souhaitant installer simplement des configurations légères du modèle pour se former, réaliser des tests et amorcer une recherche avant portage sur des configurations plus lourdes. Le travail consistera à développer en particulier une interface pour la composante de surfaces continentales du modèle couplé de l’IPSL, nommée ORCHIDEE.

Description

Reconnu au niveau international, ORCHIDEE (https://orchidee.ipsl.fr/) est un modèle numérique permettant de calculer les bilans d’énergie, d’eau, de carbone et d’azote des écosystèmes terrestres à l’échelle globale. ORCHIDEE est un modèle communautaire développé par une quarantaine de chercheurs et d’ingénieurs.

La personne recrutée aura la mission de développer une infrastructure légère permettant l’installation, l’exécution, le post-traitement, et la visualisation de simulations des surfaces continentales basées sur ce modèle. La personne recrutée s’appuiera sur une infrastructure expérimentale nommée PCMStudio (Planetary Climate Modeling Studio) utilisée pour la composante atmosphérique LMDZ du modèle climatique de l’IPSL et l’adaptera pour le modèle ORCHIDEE.

L’objectif de cet outil est de permettre au plus grand nombre, chercheurs, ingénieurs et étudiants, d’installer sur un ordinateur personnel des configurations légères et basse résolution des composantes du modèle de Système Terre de l’IPSL. Cela permet de développer et tester le modèle facilement sur des configurations légères et dont l’exécution est rapide et sobre.

L’outil sera aussi utilisé dans le cadre d’enseignements (travaux pratiques, projets étudiants) et de formations de jeunes collègues. Il est complémentaire d’infrastructures plus complexes utilisées pour le portage des modèles sur les centres de calcul, destinées davantage à la réalisation de simulations de production, testées et validées. Le travail portera sur la création de cette infrastructure légère pour réaliser des simulations d’ORCHIDEE préconfigurées en basse résolution, puis pourra évoluer vers la gestion de simulations couplées avec la composante atmosphérique LMDZ.

Le point particulièrement attractif de cette mission est qu’elle couvre l’ensemble des étapes de réalisation de simulations, depuis la compilation du modèle à la visualisation des résultats. Elle permettra donc à la personne recrutée d’interagir avec des collègues de plusieurs domaines (chercheur·e·s, ingénieur·e·s, enseignant·e·s) et d’améliorer les parties de l’outil qu’elle affectionne le plus en concertation avec l’équipe.

 

Pour en savoir plus

Salaire brut mensuel (débutant à 3 ans d’expérience) : 2681€

Entrée en poste souhaitée : septembre 2024

Contacts

 

Compétences requises

Connaissances transversales requises

  • Connaissance en modélisation des systèmes dynamiques (fichier de conditions limites, conditions initiales, fichiers de paramètres, gestion des sorties)
  • Capacité de rétroingénierie sur outils existants
  • Connaissances en physique et/ou géosciences appréciées

Savoir-faire

  • Maîtrise des langages de script et de développement : Python, Shell (bash), Jupyter
  • Maîtrise des outils de compilation de code (makefiles et outils associés)
  • Connaissance en visualisation de données climatiques appréciée (fichiers netCDF)
  • Connaissance de Fortran ou d’un autre langage compilé

Savoir-faire transversaux

  • Maîtrise des méthodes de compilation, exécution et visualisation d’une simulation numérique d’un système dynamique
  • Maîtrise de l’OS Linux (Ubuntu ou autre)
  • Maîtrise des outils de gestion logicielle type Git et SVN

Savoir être (3 maximum)

  • Aptitudes au travail en équipe (communication et travail collaboratif sur site)
  • Autonomie et rigueur
  • Transparence sur l’état de ses connaissances et envie d’apprendre (domaine de recherche transdisciplinaire où l’on apprend constamment des autres)