event_img

Séminaire

Développement d’un modèle hydrogéologique pour appuyer la prise de décision sous incertitude, Îles de la Madeleine (Québec, Canada)

Cécile Coulon 

Aux Îles de la Madeleine, l’eau souterraine est la seule source d’eau potable pour les habitants, mais cette ressource est vulnérable à la contamination par l’intrusion d’eau de mer. Des modèles numériques sont actuellement développés pour appuyer la prise de décision des gestionnaires de l’eau.

        En ligne et en salle Darcy

Date début 15/10/2021 14:00
Date fin 15/10/2021
Organisateur METIS-IPSL

Description

Aux Îles de la Madeleine, l’eau souterraine est la seule source d’eau potable pour les habitants, mais cette ressource est vulnérable à la contamination par l’intrusion d’eau de mer. Des modèles numériques sont actuellement développés pour appuyer la prise de décision des gestionnaires de l’eau. L’estimation des paramètres et l’analyse quantitative des incertitudes sont des étapes essentielles pour utiliser un modèle hydrogéologique pour l’aide à la décision. Cependant, ces aspects sont peu considérés dans les modèles numériques qui simulent l’écoulement de l’eau souterraine en milieu côtier, en raison des temps de calculs élevés et du manque de recommandations pour leur mise en place. Ainsi, une méthodologie a été développée pour l’estimation des paramètres, l’analyse des incertitudes et l’optimisation des pompages sous incertitude dans les modèles dits à ‘interface abrupte’ simulant l’intrusion saline. Des données de charge et de profondeur d’eau salée ont été extraites de puits et de campagnes géophysiques (TDEM, ERT) pour contraindre l’estimation des paramètres, puis les incertitudes de plusieurs prédictions du modèle ont été estimées, telles que la profondeur de l’eau salée sous les puits de pompage municipaux. Une analyse a posteriori souligne l’importance d’assimiler des données géophysiques pour réduire ces incertitudes prédictives. La quantité maximale d’eau pouvant être pompée dans les puits municipaux a ensuite été estimée pour différents degrés de tolérance ou d’aversion au risque, quant à la probabilité de contamination des puits par la remontée d’eau salée. Les gestionnaires de l’eau souterraine pourront choisir leur scénario de pompages préféré en fonction de leur tolérance au risque.

Informations supplémentaires

Vous pourrez suivre ce séminaire par deux moyens :

– Le lien permettant de suivre ce séminaire et de participer à l’échange est le suivant : https://us02web.zoom.us/j/81868469573

– La présence en salle Darcy (SU).