Accueil > Actualités > Actualités scientifiques

Actualités scientifiques

Jeudi 30 juillet 2020, succès du lancement de la mission Mars 2020 depuis Cap Canaveral en Floride ! A bord d’un lanceur Atlas V, le rover Perseverance qui embarque l’instrument franco-américain SuperCam débute son grand voyage à destination de la planète rouge. Atterrissage prévu le 18février 2021.

Le Global Carbon Project (GCP) publie le 16 juillet 2020 son analyse du bilan mondial des émissions et des puits de méthane (CH4) dans l’atmosphère. Ce bilan complet indique que les émissions mondiales de méthane ont augmenté de 9 % (soit environ 50 millions de tonnes) entre les deux périodes de référence 2000-2006 et 2017, et que les émissions anthropiques semblent être responsables majoritairement de cette augmentation, avec une répartition équitable entre le secteur des énergies fossiles et le secteur de l’agriculture et des déchets.

Océanographe physicienne au LOCEAN-IPSL, Julie Deshayes s’intéresse à la modélisation de la dynamique océanique. Depuis plusieurs années, elle contribue à produire les scénarios du changement climatique qui alimentent les rapports du groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC). En 2019, elle a lancé le projet interdisciplinaire Andiamo, soutenu par l’institut des sciences du calcul et des données de Sorbonne Université (ISCD), pour faire dialoguer mathématiciens et océanographes. Interview.

La mission de la NASA Mars 2020 s’apprête à partir de Cape Canaveral en Floride avec à son bord le rover Perseverance et l’instrument franco-américain SuperCam à destination de la planète rouge. Le lancement par une fusée Atlas V, prévu entre le 30 juillet et le 15 août prochain, a connu une série de reports pour permettre à la NASA de venir à bout de quelques avaries mineures autour du lanceur.

Une équipe de recherche internationale a reconstitué la disponibilité en eau dans le monde au cours du mois le plus sec des années 1902-2014 en utilisant des modèles climatiques et de nouvelles observations. Les chercheurs ont ensuite comparé la disponibilité en eau des années 1985-2014 à celle de la première moitié du XXe siècle. Ils ont ainsi pu tracer un schéma global de l'évolution de la disponibilité en eau au cours des trois dernières décennies.

Une étude a conduit à la première découverte de pigeonite (un silicate du groupe des clinopyroxènes) dans la Ligne Volcanique du Cameroun, un minéral pourtant très rare en contexte géologique intraplaque alcalin.

Selon une collaboration internationale, la sécheresse estivale qui a frappé l'Europe en 2018 s'explique en partie par la canicule printanière qui l'a précédée : celle-ci a déclenché une croissance précoce et rapide des végétaux qui a épuisé l'humidité du sol dans les régions où dominent les prairies et les cultures.

Des chercheurs ont étudié l’acidification future de l’océan Arctique en appliquant une nouvelle technique d’analyse des simulations climatiques, « l’analyse par contrainte émergente » qui permet de réduire les incertitudes sur les projections climatiques en sélectionnant les modèles reproduisant le mieux certaines caractéristiques observées aujourd’hui.

Pour la première fois, des peintures murales de la fin du Moyen-Âge ont pu être datées de manière absolue, grâce à la mesure du carbone 14 contenu dans un pigment très répandu dans la peinture, le blanc de plomb. Ce résultat, obtenu au Laboratoire de mesure du carbone 14 ouvre la voie à la datation absolue d’œuvres peintes de l’Antiquité au 19e siècle. Il fait l’objet d’une publication dans la revue Scientific Reports, le 12 juin 2020.

L'épidémie de COVID-19 cause un ralentissement sans précédent des activités humaines dans le monde, qui impacte les émissions de CO2 pour différents secteurs. CARBON MONITOR, initié par l'IPSL, est une collaboration internationale visant à collecter et analyser de nouveaux jeux de données, souvent disponibles en temps réel, sur le transport routier, la mobilité des personnes, le transport aérien, la consommation journalière de gaz et d’électricité, et des données mensuelles de production industrielle pour produire une nouvelle estimation de la dynamique des émissions journalières depuis le 1er janvier 2019 jusqu'à maintenant.