Accueil > Actualités > Actualités scientifiques

Actualités scientifiques

Volcan Eyjafjöll - copyright AFP

L’éruption du volcan islandais qui a cloué au sol l’aviation européenne a été observée par les moyens d’observations sol et aéroportés disponibles à l’Institut Pierre-Simon Laplace. Les chercheurs de l'IPSL ont analysé les observations récentes pour apporter des informations combinées sur l’évolution du panache de cendres consécutif à l’éruption, afin d’étudier sa distribution spatiale et de surveiller à quelle altitude les particules se déplacent.

Au cours d'un atelier international réunissant du 29 au 31 mars 2010 l'ensemble des partenaires et acteurs du programme Concordiasi, les scientifiques du projet ont présenté la campagne Concordiasi 2010 et ses enjeux, parmi lesquels une meilleure connaissance de l'atmosphère antarctique, essentielle pour évaluer le rôle de l'Antarctique dans le climat de notre planète.

Phytoplancton

Pouvoir faire l'inventaire précis des sources du fer dissous dans l'océan est un challenge très important pour les scientifiques, car le fer dissous contribue à l'absorption du dioxyde de carbone atmosphérique par l'océan. Or, une équipe franco-australienne vient pour la première fois de mettre en évidence l'importance des apports en fer dissous par les sources hydrothermales, lesquels avaient été négligés jusqu'alors, et de les quantifier.

Malgré d'importantes avancées dans sa compréhension, la prévision du phénomène climatique ENSO reste encore un défi. Des chercheurs viennent cependant de mettre en évidence le rôle du "dipôle de l'océan Indien", l'équivalent d'ENSO dans l'océan Indien, sur les conditions ENSO de l'année suivante et de proposer les mécanismes par lesquels il agit.

Dans le cadre d'une étude menée par des géochimistes du LEGOS et des modélisateurs du LSCE et du LPO, une modélisation originale du cycle océanique du néodyme à mis en évidence l'importance des marges continentales comme pourvoyeurs de ce métal. Ces résultats sont essentiels pour la compréhension des cycles des éléments chimiques dans le système Terre, en lien avec le climat.

L'Institut européen de technologie (IET) vient de sélectionner une première « Communauté de la connaissance et de l’innovation » (KIC en anglais) sur la lutte et l’adaptation au changement climatique. Rassemblant 16 organismes de recherche - dont l'IPSL -, universités et industriels de rang mondial, la « KIC Climat » sera dans les prochaines années une structure incontournable pour l’innovation et le développement d’une société bas carbone.

Une équipe internationale, à laquelle participent des chercheurs du LOCEAN, a mis au point une approche synthétique destinée à évaluer l'absorption du CO2 par l'océan. Pour la première fois, les scientifiques ont ainsi cartographié les quantités de CO2 absorbées dans tout l'Atlantique nord.

L'ensemble des glaces polaires et des glaciers du monde fondent à vitesse croissante. En Arctique la disparition de la banquise s'accélère, et le niveau des mers monte plus rapidement que prévu. Ces conclusions proviennent d'une nouvelle synthèse scientifique rédigée par des climatologues mondialement reconnus.

Une étude internationale associant des chercheurs du LSCE-IPSL montre que le pourcentage des émissions anthropiques de CO2 stocké par les prairies et les forêts européennes est compensé par les sources d'autres gaz à effet de serre issues de la gestion des sols et des pratiques agricoles. La diminution de ces dernières apparaît donc comme une priorité dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Après avoir charrié une dizaine de tonnes de sédiments issus de la séquence loessique de Luachan en Chine, une équipe franco-chinoise issue du LMD et de l'Institut de géologie et géophysique de l'Académie des sciences à Pékin ont procédé à leur analyse en utilisant les escargots terrestres comme indicateur climatique. Cette étude met en évidence une amplification "anormale" du régime de la mousson sud-est asiatique d'été durant des périodes glaciaires.