Accueil > Actualités > Actualités scientifiques

Actualités scientifiques

Titan

Une étude expérimentale récente menée sur des analogues d'aérosols de l'atmosphère de Titan synthétisés au LISA, a montré que dans des conditions simulant l'environnement de Titan, ces aérosols pouvaient une fois au sol produire des acides aminés.

Les variations importantes du champ magnétique terrestre au cours du temps ont-elles pu affecter la protection de la biosphère contre les rayons cosmiques ? L'article publié par deux chercheurs de l'IPGP et du LSCE/IPSL dans Quaternary Science Reviews ne peut qu'intriguer. Ils montrent que la disparition progressive des Néandertaliens s'est produite lors d'une période de très faible intensité du champ géomagnétique. S'agit-il d'une coïncidence ou doit-on y voir un lien causal ? Pour les auteurs, la baisse de l'intensité du champ agissant sur la chimie de l'atmosphère n'a pas pu être sans effets.

Grâce au modèle MIMOSA adapté pour étudier et prévoir le transport et la dispersion des aérosols, aux observations du satellite CALIPSO et aux prévisions météorologiques, des chercheurs du LATMOS ont montré que l’évolution spatiale des propriétés microphysiques d’un nuage de cendres volcaniques peut être prévue avec une très haute résolution plusieurs jours à l’avance.

Sur la base des analyses d'une nouvelle carotte de glace forée par le consortium européen TALDICE (1) au site de Talos Dôme en Antarctique (secteur de la mer de Ross), les chercheurs de ce consortium viennent de démontrer que la dernière transition glaciaire-interglaciaire a connu, comme la période glaciaire précédente, le phénomène dit de bascule climatique caractérisé par une évolution synchrone mais opposée des climats des deux pôles. Leurs analyses révèlent par ailleurs des différences régionales significatives dans les vitesses de réchauffement observées aux sites de forage antarctiques selon qu'ils font face aux secteurs atlantiques ou indiens de l'océan Austral. Cette étude a été mise en ligne en avant-première le 5 décembre sur le site internet de Nature Geoscience.

Dans deux articles publiés par la revue Climate of the past, des chercheurs se sont penchés sur plusieurs publications affirmant que les variations solaires ont un effet comparable aux gaz à effet de serre dans le changement climatique. Sur la base d’une critique de la méthodologie utilisée dans ces publications, ils réfutent les conclusions de leurs auteurs.

Les émissions mondiales de dioxyde de carbone (CO2) qui contribuent au réchauffement climatique devraient repartir à la hausse en 2010, selon une correspondance à paraitre dans Nature Geoscience du Global carbon project

Une couche de dioxyde de soufre (SO2) a été découverte dans la haute atmosphère de Vénus par une équipe internationale comprenant des chercheurs du LATMOS. Les chercheurs ont obtenu ce résultat grâce aux mesures effectuées avec la sonde Venus Express de l’ESA. Ils proposent un nouveau mécanisme pour rendre compte de ce résultat inattendu.

Une étude internationale parue dans la revue Nature du 21 octobre 2010, à laquelle ont participé des chercheurs LSCE, montre un net ralentissement de l'évapotranspiration depuis douze ans au niveau mondial. Cette tendance pourrait avoir un impact négatif sur les écosystèmes et les ressources en eau.

Une première étude d’envergure de l’évolution des vents dans l’hémisphère Nord est publiée par des chercheurs du LSCE et du CEPMMT. L’analyse poussée des enregistrements de plus de 800 stations de mesures du vent indique une baisse de la vitesse du vent de l’ordre de 10% en moyenne depuis trois décennies, dans plusieurs régions du globe : aux Etats Unis, en Chine, en Australie et dans quelques pays d’Europe.

Pourquoi, alors que de nombreux indices prouvent que de l'eau liquide existait sur Mars dans un lointain passé, n'a-t-on pas, à ce jour, détecté de carbonates sur la planète rouge ? Alors que l'hypothèse la plus répandue invoquait leur décomposition par un rayonnement UV intense, deux expériences menées par le LISA et le LATMOS viennent de contredire cette hypothèse.