Accueil > Actualités > Evénements

Evénements

Depuis octobre 2011, le LISA (Laboratoire Inter-Universitaire des Systèmes Atmosphériques) héberge un site d'exposition de matériaux dans le cadre d'un programme d'étude des effets de la pollution atmosphérique sur les matériaux, sur la terrasse d'un bâtiment de l'Université Paris-Est Créteil.

Anne-Marie Lézine est la nouvelle directrice du LOCEAN depuis le 1er janvier 2012.

Ce colloque, organisé par l'IPSL, Météo-France et l'IDDRI se tiendra à Paris le 10 janvier 2012 de 9h à 18 h.

L'American Meteorological Society (AMS) a décerné le prix "Bernhard Haurwitz Memorial Lecturer" 2012 à Sandrine Bony pour ses contributions à la compréhension des processus nuageux et de leur impact sur le climat, à l'aide d'observations, d'analyses théoriques et de modélisation.

Dans le cadre du festival "Les chercheurs font leur cinéma" organisé par l'association Doc'Up de l'Université Pierre et Marie Curie, Alexie Heimburger, doctorante au LISA, et sa complice Fanny Mazoyer ont reçu le Prix du jury pour leur film "Qui sème des poussières récolte du phytoplancton" (ex aequo avec Guillaume Dumas et Luc Halard pour leur film "Phi").

Le thème "dynamique et archives du climat" du LSCE vient de remporter le prix UVSQ de l'excellence scientifique.

Emilie Capron vient de recevoir le Prix Le Monde de la recherche Universitaire pour sa thèse sur "l’air piégé dans les glaces polaires : contraintes chronologiques et caractérisation de la variabilité climatique rapide". Elle a soutenu sa thèse au LSCE en 2010.

12-10-2011 au 16-10-2011

La Fête de la science à l'IPSL

Pour l'édition 2011 de la Fête de la science, L'IPSL ouvre les portes de ses laboratoires sur plusieurs sites en Ile-de-France.

Le satellite franco-indien d'étude du climat de la ceinture intertropicale a été mis en orbite ce mercredi 12 octobre par une fusée indienne PSLV.

Un numéro spécial de la revue Climatic Change contenant une documentation détaillée des 4 scénarios qui serviront aux simulations climatiques du 5ème rapport du GIEC vient de paraître. Ces scénarios, appelés Representative Concentration Pathways (RCPs), décrivent un large éventail de futurs possibles pour les principaux moteurs du changement climatique : gaz à effet de serre, polluants atmosphériques et utilisation des sols. Des chercheurs du LATMOS et du Laboratoire d’Aérologie ont contribué à la définition de ces scénarios en améliorant la quantification des émissions dues aux activités humaines et à la combustion de la biomasse.