Home > News > Seminars > Séminaire d'Armel Martin (LMD)

Seminar

Title : Régionalisation statistico-dynamique de climatologies mensuelles de températures et précipitations: Applications aux changements climatiques.
Name of the speaker : Armel Martin
Affiliation : LSCE
Laboratory organizer : LMD
Date and time : 11-05-2010 11h00
Location : Salle de réunion du LMD/Jussieu
Summary :

 

Depuis plusieurs décennies, des méthodes de régionalisation ont été développées pour augmenter la résolution spatiale des sorties des modèles de circulation générale (GCM), sur des régions précises. Malgré l'amélioration de la résolution des GCMs, de telles approches sont toujours d'actualité car les besoins progressent aussi, par exemple dans le cadre de l'étude des changements climatiques futurs (conditions climatiques et hydrologiques pour la végétation, les écosystèmes, l'agriculture ou la santé...) mais aussi passés (ex: comparaisons modèles/données paléo-climatiques).

 


Bien souvent les méthodes employées sont soit « statistiques » (c-à-d., par modélisation statistique de la variabilité), soit « dynamiques » (c-à-d., reposant sur l'utilisation de modèles atmosphériques régionaux guidés). Dans les deux cas, mais de façons différentes, se pose la question de la validité de la méthode dans un climat très différent du climat observé. Nous proposons ici une méthode hybride, c-à-d. « statistico-dynamique », pour la régionalisation de climatologies mensuelles de températures de surface et de précipitations. Cette méthode se veut intermédiaire car elle intègre des phénomènes dynamiques dans un cadre statistique. En particulier, des prédicteurs dynamiques dits «géographiques » sont construits de façon à tirer profit de la connaissance détaillée de la topographie, via la distribution géographique des continents et la distance à la mer (continentalités), ou via des processus orographiques influençant la température et les précipitations (lapse-rate, vitesse verticale et ondes de montagne, effet de Foëhn, etc.). Cette approche permet en particulier de prendre en compte de façon simple les effets liés au changement du niveau des mers.

 


Dans un premier temps, cette méthode de régionalisation est appliquée à un Modèle de système Terre de Complexité Intermédiaire (EMIC) de très faible résolution spatiale, CLIMBER-2, capable de simuler 100.000 ans de climat en une journée de calculs. Un intérêt notable de ce modèle est qu'il permet de calculer l'évolution multi-séculaire ou multi-millénaire du niveau de la mer lorsqu'il est couplé au modèle de calotte de glace GRISLI.

 


Dans un deuxième temps, la méthode est appliquée au GCM couplé de l'IPSL, ou a d'autres modèles comparables tels que ceux disponibles sur la base PMIP2 (Paleoclimate Modelling Intercomparison Project phase II).

 


Deux types d'applications sont présentés. L'un concerne le climat sur l'Europe en 2090-2100, selon un scénario d'émission A2. Les résultats sont comparés à ceux obtenus avec des modèles de climat régionaux dans le projet PRUDENCE (IPCC 2007). Le second concerne le climat sur l'Europe au Dernier Maximum Glaciaire (LGM). Les résultats sont alors confrontés à des reconstructions climatiques récentes issues de données polliniques (Wu et al 2006).

Contact :

Marie-Pierre LEFEBVRE (0144272799)