Home > News > Degree Defenses > Soutenance de thèse de Emmanouil Flaounas

PhD Defense

Emmanouil Flaounas (LATMOS)

Title : Analyse du mécanisme de la mise en place de la mousson Africaine: dynamique régional ou forçage de la grande échelle ?

Date and time : The 25-10-2010 at 14h00

Type : thèse

Université qui délivre le diplôme :

Location : Université Pierre et Marie Curie, 4 place Jussieu, Paris - Amphithéâtre 25, Tour 25 niveau Jussieu
Members of jury :

Mme Laurence Picon
M. Hubert Gallée
M. Bernard Fontaine
Mme Fraçoise Guichard
M. Fabrice Chauvin
M. Rémy Roca
M. Serge Janicot
Mme Sophie Bastin

Summary :


La saison des pluies en Afrique de l'Ouest est primordiale pour les populations locales. La mise en place de la mousson (MAO) se produit fin juin et correspond à un affaiblissement global de la convection sur la région puis une transition brutale des précipitations de la côte de Guinée vers le Sahel. C'est le mécanisme responsable de ce « saut » qui est étudié ici à partir d'expériences numériques.


La capacité du modèle à aire limitée WRF à reproduire la circulation de la MAO en 2006 a d'abord été évaluée. Différentes paramétrisations de la convection et de la couche limite ont été testées et leur impact sur les simulations analysé. Des tests de sensibilité ont ensuite été effectués pour évaluer le rôle de la dépression thermique saharienne et de la SST (mécanismes proposés dans d'autres études) sur la mise en place de la MAO. Les résultats montrent que la phase de transition dépend plus fortement de la dynamique de grande échelle que des éléments régionaux. Plus précisément, la mise en place de la mousson Indienne libère une onde de Rossby qui se propage vers l'ouest, arrive au dessus de l'Afrique du Nord en favorisant les intrusions de masses d'air sec au dessus de l'Afrique de l'Ouest qui inhibent la convection. En parallèle, le gradient méridien de pression de surface est renforcé et la MAO s'intensifie en advectant de l’humidité au dessus du Sahel. Une fois l'onde évacuée, la convection se réorganise au dessus du Sahel où les conditions thermodynamiques sont favorables. L'utilisation de simulations globales avec LMDz a confirmé le rôle de la mousson indienne sur toute la période 1989-2008 avec cependant des années plus ou moins marquées.

Contact :
Return to list of degree defenses