Accueil > Actualités > Evénements > Zoë Koenig reçoit une bourse L'Oréal-UNESCO 2017 pour les femmes et la science

Zoë Koenig reçoit une bourse L'Oréal-UNESCO 2017 pour les femmes et la science

Zoé Koenig (doctorante au LOCEAN-IPSL) est une des 30 lauréates des bourses L'Oréal-UNESCO pour les Femmes et la Science. Actuellement doctorante au Laboratoire d’océanographie et du climat - Expérimentations et approches numériques ( LOCEAN-IPSL ), Zoé Koenig s'efforce de comprendre l’une des origines de la fonte de la banquise du pôle Nord, plus précisément l'impact des eaux chaudes de l’océan atlantique.


Zoé Koenig



Les travaux de Zoé Koenig : La compréhension des océans pour que la banquise reste de glace


«Make our planet Great again» est un message dont Zoé Koenig, doctorante au laboratoire LOCEAN de l’Université Pierre et Marie Curie, s’est emparé. «La réduction considérable (jusqu’à 75 % selon les estimations les plus pessimistes) du volume de la banquise arctique sur les 35 dernières années est une des manifestations les plus spectaculaires du changement climatique», explique la jeune scientifique, passionnée depuis l’enfance par la voile. Elle embrasse une carrière scientifique lui permettant de garder le lien avec le terrain et oriente ainsi sa thèse sur la problématique complexe du réchauffement climatique. Son objectif est de comprendre l’une des origines de la fonte de la banquise du pôle Nord, plus précisément l'impact des eaux chaudes de l’océan atlantique. Pour cela, la jeune chercheuse,qui part régulièrement en expédition en Articque, analyse des données comme la température, la salinité, l'oxygène dissous dans l'océan, et enfin l'épaisseur de neige et de glace ainsi que leur évolution en température. Ces données sont recueillies par des plateformes autonomes qui dérivent avec la banquise. Ses recherches ont déjà abouti à des constats surprenants : même en plein milieu de l’hiver, par des températures dans l'air de-30°C, les eaux de l’océan atlantique engendrent la fonte de la glace arctique. Mieux connaître la physique océanique, les impacts évolutifs touchant les eaux Atlantiques et l'interface océan-glace permettra de mieux connaître et d’anticiper le changement climatique.



Zoé Koenig

Les bourses L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science (en partenariat avec l’Académie des sciences et la Commission nationale française pour l’UNESCO) récompensent chaque année, depuis 1998, 30 jeunes femmes pour l’excellence de leur niveau académique, l’originalité de leur projet scientifique, mais aussi pour leur désir de transmettre leur passion aux plus jeunes. La Fondation L’Oréal a remis le 11 octobre 2017 à 30 jeunes femmes scientifiques au parcours d’excellence une bourse (15 000€ pour les doctorantes et 20 000€ pour les post-doctorantes) afin de les accompagner à un moment charnière de leur carrière.



En savoir plus :

- Dossier de presse

- Zoé Koenig soutiendra sa thèse de doctorat de l'UPMC le 20 octobre 2017


Les lauréates des bourses L'Oréal-UNESCO 2017
Retour à la liste evénements